Langue Anglais
14 septembre 2011 19 h heure locale

© 2010 Flickr/Vincent Lock cc by 2.0

Voici un fait terrifiant : Au cours des 50 dernières années, l’Alaska s’est réchauffé deux fois plus rapidement que le continent américain. Pour un village qui dépend des « routes hivernales » (routes temporaires faites de glace et de sols gelés), ce changement de température est un problème grave.

Situé à 33 milles au nord du cercle polaire arctique sur la côte ouest de l’Alaska, Kotzebue est un village de près de 3 000 personnes. Près de 70 % de la population de Kotzebue est autochtone Alaskienne.

© 2007 Flickr/Peter Mulligan cc by 2.0

Un pivot de service et de transport pour la majorité de la partie nord-ouest de l’état, Kotzebue dépend d’hivers froids pour déplacer les biens, l’équipement et les gens à travers l’Alaska. Des hivers plus doux et le réchauffement de gel permanent ont écourté la saison de routes hivernales de moitié par endroits dans l’état. D’ici le milieu du siècle, la quantité de terre en Alaska, accessible par les routes hivernales pourrait baisser de 29 %.

Alors que le dégel continue, Kotzebue et d’autres villages dans la région tentent de faire face aux impacts non seulement sur les industries et les écosystèmes locaux, mais sur leurs routes et leurs maisons également.